Le blog de Journalisteafricain.com

04 avril 2007

L'Afrique au-delà du miroir, de Boubacar Boris Diop

Boubacar L'image que les médias donnent de l'Afrique ne correspond en aucune façon à la réalité. Elle vise surtout à faire honte à chaque Nègre de sa mémoire et de son identité. Ce n'est pas acceptable et la prise de parole est un impératif moral pour tous ceux qui ont la possibilité de se faire entendre. Les textes réunis dans cet ouvrage sont nés du désir de dire, en tant qu'intellectuel africain, ma part de vérité. Outre des hommages à Cheikh Anta Diop et Mongo Beti, sont abordés ici des sujets aussi variés que le dilemme de l'écrivain coincé entre deux langues, le naufrage du Joola au Sénégal, les nouveaux flux migratoires vers l'Europe ou les défis culturels de la globalisation. Une place importante est accordée au génocide des Tutsi du Rwanda que trop de gens cherchent encore à nier. J'ai mis l'accent sur l'implication de l'État français parce que sa responsabilité dans cette tragédie, via François Mitterrand, est aussi évidente - les faits ne manquent pas pour l'étayer - que mal connue ou acceptée. Projeter le regard au-delà du miroir, c'est essayer de montrer quels mensonges se dissimulent sous tant de lieux communs proférés au sujet de l'Afrique. C'est surtout tirer la sonnette d'alarme, car on voit bien quel inquiétant projet politique se profile derrière la négrophobie triomphante.
Boubacar Boris Diop

L'Afrique au delà du miroir, de Boubacar Boris Diop, éditions Philippe Rey, Paris, 212 pages
Disponible sur amazon.fr

Posté par journalisteafric à 12:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

Médias au féminin

Une étude sur les femmes journalistes au Maghreb

Journalistes_maghrebJournalisme maghrébin au féminin”, l’étude analyse le statut et l’expérience professionnelle des femmes journalistes dans les cinq pays du Maghreb : Algérie, Libye, Mauritanie, Maroc et Tunisie.

Elle avait pour principal objet d’analyser l’évolution du statut et des conditions de travail des femmes journalistes dans un environnement médiatique en pleine mutation. Elle a cherché à identifier comment les femmes journalistes se perçoivent dans leur milieu professionnel, face à leurs collègues masculins. L’étude analyse également certaines situations de discrimination liée au sexe que subissent les femmes journalistes dans l’exercice de leur métier.

Réalisée avec le concours de femmes journalistes des cinq pays du Maghreb qui exercent depuis de longues années dans les médias (presse écrite et audiovisuel), ses résultats sont issus de 4 entretiens de groupe en Mauritanie, des réponses à 119 questionnaires auprès de journalistes marocaines, 19 questionnaires auprès de journalistes algériennes, 15 questionnaires auprès de journalistes libyennes et 116 questionnaires auprès de journalistes tunisiennes. Des entretiens de groupe ont également été réalisés en Algérie, en Libye, au Maroc et en Tunisie.

Pour en savoir plus, visitez le site internet de l'Unesco

Posté par journalisteafric à 12:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Médias au féminin

Une étude sur les femmes journalistes au Maghreb

Journalistes_maghrebJournalisme maghrébin au féminin”, l’étude analyse le statut et l’expérience professionnelle des femmes journalistes dans les cinq pays du Maghreb : Algérie, Libye, Mauritanie, Maroc et Tunisie.

Elle avait pour principal objet d’analyser l’évolution du statut et des conditions de travail des femmes journalistes dans un environnement médiatique en pleine mutation. Elle a cherché à identifier comment les femmes journalistes se perçoivent dans leur milieu professionnel, face à leurs collègues masculins. L’étude analyse également certaines situations de discrimination liée au sexe que subissent les femmes journalistes dans l’exercice de leur métier.

Réalisée avec le concours de femmes journalistes des cinq pays du Maghreb qui exercent depuis de longues années dans les médias (presse écrite et audiovisuel), ses résultats sont issus de 4 entretiens de groupe en Mauritanie, des réponses à 119 questionnaires auprès de journalistes marocaines, 19 questionnaires auprès de journalistes algériennes, 15 questionnaires auprès de journalistes libyennes et 116 questionnaires auprès de journalistes tunisiennes. Des entretiens de groupe ont également été réalisés en Algérie, en Libye, au Maroc et en Tunisie.

Pour en savoir plus, visitez le site internet de l'Unesco

Posté par journalisteafric à 12:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

17 février 2007

Le guide du football maghrébin, Ahmed Bessol Lahouari

inconnuIl s’agit d’une première réalisée par le journaliste-écrivain algérien Ahmed Bessol Lahouari. Un ouvrage sur le football maghrébin qui s’appuie sur une illustration dense en quadrichromie tout au long de ses 192 pages et ses quelque 250 photos dont certaines inédites. L’auteur invite les lecteurs à voyager à travers ses différentes rubriques : La rétro 2006 (l’événementiel). La vie des clubs maghrébins (institutions, historiques, effectifs, statistiques, calendrier, palmarès des championnats et coupes…). Les légendes de toujours et les stars d’aujourd’hui, joueurs et arbitres (Ben Barek, Attouga, Lalmas, Saïfi, Trabelsi, Chamakh, Benzellat…). Tout un dossier spécial est consacré au cinquantenaire de la Confédération africaine de football avec des articles pointus : le football au temps de la colonisation, les bâtisseurs de la CAF, les premières stars africaines Raoul Diagne (Sénégal), Larbi Ben Barek (Maroc), Abdelaziz Bentifour (Algérie)… , les premiers clubs, les pionniers de l’arbitrage, les entraîneurs du siècle, la participation des équipes maghrébines aux différentes CAN, le palmarès de toutes les compétitions africaines… L’ouvrage est édité par Médiasport et un jeune concepteur graphique, B. Nazim, a été chargé de « l’architecture » du guide.

Source: El Watan (Algérie)

 

Présentation technique :
Couleur : quadrichromie
Pagination et illustration : 192 pages - Prix : 700 dinars
Edition : MEDIASPORT - Contact : B. Houari
Adresse -Email : solbe67@hotmail.com





Interview de l'auteur

 

Ahmed Bessol. Journaliste-écrivain

 

« Ce guide apporte des réponses aux questions sur le football »

 

Le journaliste-écrivain Ahmed Bessol, fidèle à sa passion du football, vient de réaliser le premier guide du football maghrébin (Algérie-Tunisie-Maroc). Un travail de titan pour ceux qui connaissent les difficultés que l’on peut rencontrer quant à la recherche de la documentation maghrébine et l’accomplissement d’un tel ouvrage. L’auteur qui dirige un site web « footafrique.com » n’est pas à son premier coup d’essai. Il est l’un des pionniers de la littérature sportive au Maghreb et en Afrique. L’ouvrage est pour les passionnés de la balle ronde, les chercheurs et autres un magnifique outil documentaire.

 

Pourquoi un premier guide annuel du football maghrébin 2007 ? Pourquoi maintenant ?
J’ai voulu associer notre football au présent en l’intégrant au patrimoine commun du football maghrébin (Algérie-Maroc-Tunisie). Ce premier guide annuel 2007 apporte des réponses aux questions que tout un chacun peut se poser sur le football des trois pays maghrébins (institutions, clubs, effectifs, arbitres, palmarès, anciennes stars d’hier et d’aujourd’hui ...). Lorsque j’ai réalisé, au début des années 1980, Kora, le guide annuel du football algérien, je songeais déjà à l’étendre aux deux autres pays. Des circonstances imprévues sont venues contrecarrer ce projet. Aujourd’hui, grâce à une jeune société d’édition Médiasport qui a su me faire confiance, je n’ai éprouvé que du bonheur tout au long des 192 pages et des quelque 250 photos dont certaines sont inédites. La conception graphique aussi est agréable.
Il y a un regard sur le football maghrébin mais aussi sur le football africain...
Exactement, et exceptionnellement. Vous savez mieux que moi que l’année 2007 a été proclamée par l’Union africaine comme celle du football africain. Elle marque le 50e anniversaire de la création de la Confédération africaine de football (7 février 1957 à Khartoum). J’y ai consacré tout un dossier en apportant le regard d’un journaliste algérien et en mettant l’accent sur le football au temps de la colonisation, le combat contre l’apartheid, les légendes et les stars du continent (joueurs, personnalités, clubs, entraîneurs, arbitres...), les palmarès des différentes compétitions africaines depuis leur création (CAN, Ligues des champions, meilleurs buteurs... ). La préface est du ministre algérien de la Jeunesse et des Sports et président en exercice du CSSA, le professeur Yahia Guidoum. Je n’en dis pas plus. Je laisse le soin aux lecteurs de découvrir et d’apprécier. Je profite de vos colonnes pour remercier les sponsors qui ont été très sensibles à la confection de cet ouvrage.
D’aucuns vous diront que le football maghrébin est en sommeil...
Le football maghrébin (Algérie-Maroc-Tunisie) est une réalité incontournable. Je fais partie de cette génération qui a encore la nostalgie de la coupe et du championnat maghrébins. Le vide laissé à la suite de l’abandon de ces compétitions a permis à d’autres compétitions d’essaimer. En Afrique, il existe des compétitions annuelles qui regroupent les pays de la même zone. Cela donne des tournois fraternels entre la jeunesse de ces pays et permet un développement continu de la balle ronde. Après une longue sieste, le Maghreb a été réveillé par la CAF. Et depuis deux ans, l’Union nord-africaine – qui a son siège à Tunis –, avec en plus l’Egypte et la Libye, tente de s’organiser. C’est un plus sans plus car cette structure ne remplacera jamais l’Union maghrébine de football. Pour faire avancer le football maghrébin, il faut un tournoi annuel dans chaque catégorie de jeunes.
Dans le guide, vous faites les portraits des légendes du football maghrébin. N’y a-t-il pas eu de choix arbitraires ?
La même question m’a été posée pour le livre 100 Etoiles du football algérien. Encore une fois, je dis que tout choix est arbitraire et ceux qui ne sont pas dans le guide le seront, si Dieu le veut, dans les autres. J’ai été prisonnier des contingences techniques. Les présences du Marocain Larbi Ben Barek, du Tunisien Attouga, des Algériens Lalmas, Hadj Benzellat, du Mouloudia d’Alger, de l’USM Oran, du club égyptien d’Al Ahly sont un hommage pour tous ceux qui ne figurent pas dans ce premier guide. Je suis persuadé que les lecteurs n’auront que plus de respect pour ceux qui ont commencé à écrire balle au pied l’histoire du football maghrébin.
Vous êtes le père du fameux programme « 80 points et plus pour le renouveau du football algérien » de la fin des années 1980. Quelle est votre analyse du football actuel ?
Vous me rappelez un bien triste souvenir, l’assassinat de mon ami Rachid Harraïgue alors président de la FAF. Il est à ma connaissance le seul qui s’est présenté devant une assemblée générale avec un programme. Je faisais partie de son équipe. Celle-ci a été élue au Bureau fédéral, excepté votre serviteur. Pour la première fois dans le monde, on a vu une assemblée générale éliminer celui qui a conçu le programme. Pour revenir au football actuel, mon analyse est simple, tant qu’il restera prisonnier des interférences, il sera le foyer des usurpateurs, des rentiers, à l’image des instances internationales de sport qui font dans le corporatisme stalinien.

 

Source: El Watan

 

Posté par journalisteafric à 12:14 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

21 janvier 2007

“Fier” d’être sud-africain

Proud_17jan07Proud ou fier en français, tel est le nom d'un nouveau magazine sud-africain, en vente depuis trois jours. L'ambition du journal est de "présenter une Afrique du Sud positive". Il présentera donc des sud-africains qui réussissent, dans divers domaines. Selon Paul Ingpen, l'éditeur de Proud, "les bonnes nouvelles sont souvent ignorées dans les médias, notamment parce qu'on les associe à la propagande en faveur du gouvernement".

Proud porte en tout cas le nom et les mêmes ambitions qu'un magazine américain qui ouvre ses pages aux réussites des américains non blancs.

Source: news24

Posté par journalisteafric à 08:28 - Commentaires [9] - Permalien [#]

19 janvier 2007

Between Faith and History, A biography of President Kufuor

KufuourA biography of President Kufuor was last night launched in

Accra

. The 387-page book titled "Between Faith and History”, is published by a Ghanaian author and journalist Ivor Agyeman-Duah.

The book was launched under the auspices of the Centre for Intellectual Renewal,

Ghana

. In his remarks, the Vice President, Alhaji Aliu Mahama, said there is the need to preserve the lives and actions of leaders through writing to help shed light on the circumstances and motives that influence the nation's progress. He said President Kufuor"s political achievements, as chronicled in the book show that the African and the Ghanaian in particular is as democratic if not more democratic than some recognised democrats.

A renowned African writer, Professor Wole Soyinka, who was the guest speaker, said, “Never again should Africans allow the slave trade to take place on the continent.” Professor Soyinka, urged Africans to study their history to serve as a guide so that they will not repeat oppressions of the colonial era. The Chief Executive of Cocobod, Isaac Osei said President Kufuor has been able to implement his plans which have made him a true democrat.

More than one billion cedis was raised through auctioning of the book and contributions from friends. The proceeds will be used to run a foundation for Peggy Appiah, an Anglo Ghanaian novelist who died at the age of 84.

Source: My Joy

Between Faith and History, A Biography of President Kufour
By  Ivor Agyeman-Duah.
 

Posté par journalisteafric à 09:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Guide pratique pour un dialogue entre citoyens et médias


Guide_mediasL'ouvrage, signé par le Pr. Jamal Eddine Naji, titulaire de la chaire, est le fruit d'une enquête menée sur la question dans six pays africains francophones, dont le Maroc. Développé en 115 pages de format moyen, il se décline en deux axes: "Le contrat, les médias et le citoyen" et "Les perspectives d'application dans les pays francophones". Le guide cherche à répondre à trois questions essentielles se rapportant au droit du citoyen d'avoir une nouvelle sorte d'interaction avec les médias, d'exprimer ses opinions et d'interpeller ces institutions sans oublier ses obligations à leur égard (...). Le directeur général de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), Ahmed Akhchichen, qui a présenté l'ouvrage, a indiqué que cette contribution incite à la réflexion sur la relation que doivent entretenir les médias publics avec la société.  L'ouvrage vise principalement à définir les règles d'une bonne gouvernance du champ médiatique, a-t-il dit, ajoutant que l'efficacité des projets dans ce secteur dépend d'un rôle particulier qui doit être conféré au consommateur et au citoyen.

Citoyens et media, Guide pratique pour un dialogue entre citoyens et media
Prof. Jamal Eddine NAJI, Chaire UNESCO/ORBICOM Rabat
Édition UNESCO
117 p.

Source: Aujourd'hui (Maroc)
Pour lire le guide, cliquez ici

Posté par journalisteafric à 09:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Les Sorciers blancs. Enquête sur les faux amis français de l'Afrique

Argent, pouvoir et privilèges... Vincent Hugeux a enquêté sur les Sorciers blancs qui prospèrent dans l'ancien empire français. Un livre accablant pour ces «faux amis» et leurs pratiques.

Vincent_HugeuxDe l'Afrique, Vincent Hugeux, grand reporter à L'Express, a connu le pire - la brûlure du génocide rwandais - et le meilleur - l'indicible magie des lumières vespérales. Il en a aussi beaucoup fréquenté la médiocrité vénéneuse, qui mêle à son jus de vanité et de corruption tous les vices de la Françafrique. De cet accouplement lexical sont nés des monstres: jadis les pitbulls du pouvoir gaulliste, aujourd'hui des rapaces et des charognards en tout genre. «L'Afrique rend fou. Elle fascine et envoûte, écrit Vincent Hugeux. Que vient-on y chercher? Les honneurs que l'on se voit refuser ailleurs, l'argent facile, l'illusion du pouvoir.» Vanités et vénalités, parfois cocasses, souvent accablantes, se bousculent dans Les Sorciers blancs. Enquête sur les faux amis français de l'Afrique, paru chez Fayard le 17 janvier. La France n'en sort pas grandie, la vérité, si. - C. B.

 

Les Sorciers blancs. Enquête sur les faux amis français de l'Afrique
Vincent Hugeux
éd. Fayard
331 pages
20 €

Pour lire les extraits de ce livre, cliquez ici

Posté par journalisteafric à 09:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 décembre 2006

Au Sénégal, une nouvelle chaîne de TV est née

walfVendredi 22 décembre, à 11H GMT selon la presse dakaroise, le signal de Walf TV a (enfin) pu être reçu pour la première fois au Sénégal. La nouvelle chaine, propriétée du Groupe Walf, était déjà visible pour les publics d'Amérique et d'Europe notamment depuis les 15 décembre.

Particularité de cette chaîne sénégalaise, elle émet depuis …la France par le biais du satelitte. Car explique le quotidien le Soleil, " las d’attendre une autorisation et l’attribution d’une fréquence hertzienne, Sidy Lamine Niasse, le Pdg du groupe, s’est tourné vers la société France Télécom avec qui il a signé un contrat qui lui permet de diffuser les émissions de sa télévision, par le canal du satellite. Il travaille pour ce faire avec ses partenaires français de « Globe cast ».Coût de la location sur le canal satellitaire : 1,5 million d’euros par an (une valeur d’un milliard de FCfa).

Toujours selon le quotidien, "les émissions de Walf Tv opteront pour des programmes de proximité sur des sujets divers concernant la société, l’économie, la politique, le sport, la culture, etc. Mais les téléspectateurs devront s’abonner d’abord à 110 euros (environ 72 .000 FCfa) pour l’année et avoir une parabole et un décodeur adéquat (système Tps)".

Après le lancement du lancement du quotidien « Wal Fadjri » en 1984, la création de la radio quelques temps après, suivie par les autres quotidiens que sont « Walf Grand Place » et « Walf Sport », l'un des plus important groupe de presse sénégalais franchi un nouveau palier. A terme, indiquent son principal promoteur, "l'objectif pour le groupe Wal Fadjri est de s'investir dans le créneau des grandes télévisions du monde. A l'image de Cnn, Al Jazira, etc". Bon vent !

Posté par journalisteafric à 11:00 - Commentaires [102] - Permalien [#]

25 décembre 2006

TimeC'est un choix étonnant, en 79 ans de vote, que le magazine américain Time a décidé de faire cette année. Son homme de l'année, est simplement: vous ! explication de la rédaction du journal :"for seizing the reins of the global media, for founding and framing the new digital democracy, for working for nothing and beating the pros at their own game, TIME's Person of the Year for 2006 is you". En clair, c'est sans doute vous, mais c'est davantage parmi vous, ceux qui, au quotidien par le biais des nouvelles technologies de la communication (internet principalement), contribuent au mieux-être de la démocratie...

Selon Journalism.org, de Charles Lindbergh, premier homme de l'année du magazine à vous (choisi donc cette année), Time nous a habitué à des choix parfois surprenant. En 1982, le journal avait choisi l'ordinateur, en 1969, la classe moyenne américaine, en 1966, les jeunes américains qui font bouger leur société. Mais de manière générale, depuis sa mise en place, l'homme de l'année de Time est souvent revenu à des chefs d'États, les américains en premier. Peu d'étranger ont emporté le titre et parmi eux deux africains: Nelson Mandela et F W De Klerk bien entendu.

Posté par journalisteafric à 10:53 - Commentaires [4] - Permalien [#]